Eurochorus

 

 

 

 

 

 

 

 

Un stage de chant choral, chaque été à Toulouse
Venez participer à un événement unique, dans une ambiance détendue, sous la conduite déterminée d’une équipe de professionnels aguerris.
En 2016, la  choral attitude  se vit, se goûte, se déguste à Toulouse, avec Brahms  !

C’est autour d’un programme musical à la fois festif et ambitieux qu’Eurochorus a fêté son 10ème anniversaire, avec deux joyaux de la musique sacrée, aux inspirations très contrastées : le Gloria de Francis Poulenc et la Messa di Gloria de Giacomo Puccini.

Cette session accueillait un nouveau chef de chœur : Werner Pfaff, qui travaille habituellement à Karlsruhe, Offenburg et Strasbourg. Nous avons découvert un pédagogue de très haut niveau, animé d’un réel désir d’amener un grand groupe de chanteurs sans véritable histoire commune, à de vertigineux sommets de bonheur musical. Il était relayé par une équipe de trois professeurs de chant – Nathalie Accault, Elsa Goujon-Grégori et Antonio Guirao – dont on connaît la compétence et le dévouement, et soutenu par une solide accompagnatrice piano, Virginie Bretagne.

Cette année encore, la formule a fonctionné, malgré la densité du travail musical, et les deux concerts terminaux ont été une véritable fête du chant. Nous avons inauguré de nouveaux locaux, parfaitement adaptés à nos activités, dans un quartier calme de la Ville Rose, et ni la canicule, ni la fatigue n’ont altéré l’enthousiasme des 110 participants : monter en si peu temps un programme aussi copieux n’est pas chose aisée et pourtant l’ardeur au travail n’a jamais fléchi.

De tels succès font envisager l’avenir avec sérénité.

Et si l’organisation d’une telle académie est loin d’être chose facile, la motivation et le goût du challenge sont toujours là. Et c’est ainsi que nous avons à cœur de recruter toujours plus de nouveaux chanteurs pour nos sessions futures, tout comme nous nous réjouissons de retrouver ceux qui ont apprécié l’ambiance et la musique qu’on y pratique.

En 2016, place à Ein Deutsches Requiem de Johannes Brahms, toujours sous la direction éclairée de Werner !

Photos: Isabelle Audemar